Décès d’une jeune mariée : «Je pleure ma fille tous les jours»

«
Elle me manque terriblement
».
« Elle me manque terriblement ». - D.R.

De la maladie jusqu’au décès, Chantal Coeman était présente pour sa fille, Sandrine, originaire de Saint-Georges.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct