Ceva Logistics: chômage temporaire et prime de risque à finaliser

On garde les distances...
On garde les distances... - A.M.

Mardi, le personnel de l’entreprise Ceva Logistics avait manifesté son malaise en débrayant. Pêle-mêle, il se disait livré à lui-même et dans l’impossibilité de mettre en œuvre certaines directives fédérales, notamment celle concernant la distanciation sociale. Le personnel réclamait également des équipements de protection.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct