Meurtre de Christiane Thys: les frères restent dos à dos

Les frères restent dos à dos.
Les frères restent dos à dos. - K.F.

Anthony Maitrot s’analyse plutôt bien : impulsif, bagarreur, ne supportant pas l’autorité. Il évoque un parcours « catastrophique » : « Je n’ai quasi pas connu mon père. Ma mère était toxicomane et ne s’occupait pas de nous. J’ai été placé à 2 ans. L’école, je n’aimais pas, j’ai été renvoyé de partout. Puis, il y a eu le cannabis, la cocaïne à 15 ans, l’extasy.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct