Assises Courcelles: Béatrice Latinne n’est pas une meurtrière!

Reste la sanction, qui sera plaidée demain matin.
Reste la sanction, qui sera plaidée demain matin. - D.R.

Jean-Luc et Béatrice étaient deux laissés pour compte de la vie. Lui avait sombré dans l’alcool depuis bien longtemps et, hormis Béatrice, il ne comptait que quelques copains de cabaret.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct