Les pétards, un «fléau» à l’approche des fêtes

«
Ça commence deux mois avant
», explique une riveraine.
« Ça commence deux mois avant », explique une riveraine. - T.d.B

Dans le pays du chicon, une habitante de la rue des Combattants n’en peut plus. « Le problème, c’est que ce n’est pas juste au Nouvel an, ça commence deux mois avant et ça finit deux mois après. C’est un fléau. Ça dure pendant quatre mois », indique-t-elle.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct