Jumet: le centre Fedasil installe des tentes de l’armée

D’autres centres ont déjà fait de même, comme ici à Arendonk, en province d’Anvers.
D’autres centres ont déjà fait de même, comme ici à Arendonk, en province d’Anvers. - Fedasil

« Notre centre avait une capacité d’accueil théorique de 170 demandeurs d’asile », souligne Fabien Delobbe, directeur du site Fedasil de Jumet. « Nous avions déjà pu augmenter cette capacité d’une vingtaine de places, en convertissant des pièces communes en chambres. » Malgré cela, ce n’est pas suffisant…

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct