Trafic de déchets en région carolo: mandats d’arrêt confirmés

Trafic de déchets en région carolo: mandats d’arrêt confirmés

Oui, on peut se retrouver en prison pour « traficoter dans les déchets ». Aril et Christopher l’ont découvert à leurs dépens. Pour la justice, les deux hommes mettaient des conteneurs à disposition de leurs clients, contre rémunération, puis venaient récupérer les déchets… qu’ils déversaient dans la nature au lieu d’utiliser les filières légales de traitement des déchets.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct