La police doit intervenir pour enlever une barrière, à Hourpes

La police doit intervenir pour enlever une barrière, à Hourpes
Facebook

« En fait, un des chemins appartient à ses différents habitants, chaque riverain possédant les quelques mètres devant sa maison. Ce qui n’avait jamais réellement posé problème », détaille le bourgmestre thudinien Paul Furlan. « Mais voilà : un nouvel arrivant m’avait averti, en juin, de son intention de clôturer sa partie, avec une barrière au niveau du chemin.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct