Reynders pas poursuivi après des accusations de corruption

Isopix
Isopix

Il y a une quinzaine de jours, les quotidiens De Tijd et l'Echo avaient annoncé l'ouverture d'une information judiciaire à propos du Vice-Premier ministre. Selon ceux-ci, un ex-agent de la Sûreté de l'Etat s'était rendu en avril dernier à la police judiciaire fédérale pour lui communiquer une série d'allégations de corruption et de blanchiment à l'encontre du ministre libéral.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct