Eddy Michel sur l’inexcusable: «Je suis moi-même horrifié»

Il est huit heures, le samedi 30 septembre 2017, lorsque Madeleine arrive en voiture avec Jules et Timothé. Eddy Michel est sorti avec des collègues, la nuit même ; il sent l’alcool, il n’a dormi que quatre heures. Directement, il se montre agressif avec la mère de ses enfants, il l’insulte en évoquant sa vie intime.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct