Didier Reynders souhaite «laisser l’institutionnel de côté»

Didier Reynders souhaite «laisser l’institutionnel de côté»
Belga

« La situation est très compliquée au Fédéral, au vu de la poussée des extrêmes, extrême droite en Flandre, extrême gauche en Wallonie et à Bruxelles », constate M. Reynders.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct