Le maïeur de Fleurus violemment secoué par l’opposition

Loïc D’Haeyer.
Loïc D’Haeyer. - D.R

Le nouveau bourgmestre socialiste de Fleurus Loïc D’Haeyer serait-il un boulimique des fonctions et des rémunérations ? C’est ce qu’insinue le cartel Fleur’U dans un recours déposé auprès de la ministre des Pouvoirs Locaux Valérie De Bue. Tout (re)démarre d’une question de la députée cdH Véronique Salvi, adressée justement à la ministre.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct