Maurane victime d’une crise cardiaque (hommages et vidéos)

Vidéos
Maurane victime d’une crise cardiaque (hommages et vidéos)
Photonews

Le corps sans vie de Maurane a été retrouvé dans sa baignoire lundi soir. Le labo de la police scientifique et le médecin légiste sont descendus sur les lieux. Ils ont constaté qu’elle avait été foudroyée par une crise cardiaque, apprend-on à bonnes sources.

La chanteuse Maurane, de son vrai nom Claudine Luypaerts, s’est éteinte à l’âge de 57 ans, a été avisé en fin de soirée le parquet de Bruxelles.

Lara Fabian: «Je ne veux pas réaliser que tu n’es plus…»

« Le parquet de Bruxelles peut confirmer le décès lundi 7 mai 2018 dans le courant de la soirée de la chanteuse Maurane à son domicile à Schaerbeek. Une information judiciaire a été ouverte. Un médecin légiste ainsi qu’un laboratoire de la police fédérale sont descendus sur les lieux », a communiqué le porte-parole.

Elle chantait encore ce week-end...

À ce stade de l’enquête, « il s’agit d’une mort qui n’est pas considérée comme suspecte par l’intervention d’un tiers », a précisé le magistrat du parquet de Bruxelles. Le porte-parole n’est pas en mesure de formuler d’autres commentaires dans l’immédiat. Les conclusions des légistes et divers éléments recueillis seront analysés dans les prochains jours. Le dossier sera clôturé si leurs données confirment l’absence d’infraction et d’intervention de tiers.

Ses plus grands succès en vidéos

La dernière apparition de la chanteuse remonte au week-end dernier à Bruxelles lors de concerts au palais d’Egmont, samedi, et sur la place des Palais, dimanche, alors qu’elle participait à la Fête de l’Iris. L’artiste de renommée mondiale préparait la sortie d’un prochain album consacré au chanteur belge Jacques Brel pour l’automne 2018 ainsi qu’une tournée en mars 2019, comme elle l’avait annoncé sur les réseaux sociaux.

Une très longue carrière

Née d’une mère pianiste et d’un père directeur d’Académie, Maurane baigne dans la musique dès son plus jeune âge. En 1976, elle participe à des concours sous le pseudonyme Claudie Claude. Elle est repérée par le compositeur français, Pierre Barouh, alors qu’elle participait en 1979 au spectacle « Brel en mille temps ». Pierre Barouh produira plusieurs 45 tours sur son label Savanah : « J’me roule en boule », « Fais soleil » ou encore « T’as pas la pêche »… Ils ne rencontreront pas vraiment le succès. Maurane chante alors dans la rue ou les bars, et est choriste pour Jo Lemaire et Philippe Lafontaine.

C’est en 1985 que les choses s’accélèrent. Maurane rencontre enfin le succès après sa première scène à Paris, au sentier des Halles. Elle peut enfin enregistrer son premier album, aux sonorités jazz, qui sort en 1986 : « Danser ». En 1988, la chanteuse intègre la troupe de la deuxième version de la comédie musicale culte Starmania. Elle y tient le rôle de Marie-Jeanne.

Maurane, en 1990, au début de sa carrière.
Maurane, en 1990, au début de sa carrière. - Reporters

Maurane, en 2015, sur le plateau de «
Vivement dimanche
».
Maurane, en 2015, sur le plateau de « Vivement dimanche ». - Reporters

En 1989, elle signe un album éponyme. Il contient les tubes « Toutes les Mamas » et « Pas Gaie la Pagaille », et lui permet de signer sur Polydor. S’en suit une grande tournée, de l’Olympia (6 dates) au Japon. Sa carrière ne va plus s’arrêter et la chanteuse belge va sortir des albums à intervalles réguliers.

Au total, Maurane enregistrera 11 albums studios et chantera, en duo, avec de nombreux artistes, dont Céline Dion ou encore Johnny Hallyday.

Son dernier album « Ouvre » était sorti en 2014 suivi en 2016 de deux ans de retrait de la scène en raison de problèmes aux cordes vocales.

Maurane, c’était une voix sublime et suave… mais aussi un caractère en acier trempé. Très active sur le réseau social Twitter, la chanteuse n’hésitait pas à dire les choses comme elle les pensait. Une personnalité qui a, du coup, séduit de nombreux téléspectateurs de la Nouvelle Star, où elle fut membre du jury durant deux saisons.

Elle a été faite Chevalier de l’ordre de la Couronne du Royaume de Belgique en 2003, et Officier de l’Ordre des Arts et Lettres par le ministère français de la Culture.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :JaponParis
Notre sélection vidéo
Chargement
Tous

En direct

Le direct