80 jeunes débarqués d'un vol Ryanair à Lanzarote: "Molenbeek a pris l'avion en otage"

Que s'est-il réellement passé, samedi soir, dans cet avion Ryanair? 80 jeunes ont été débarqués. Pour quelle raison? Les jeunes invoquent une taxe exigée pour un surplus de bagage. Mais les autres passagers, eux, pointent du doigt la violence de ce groupe de jeunes.

Rédaction en ligne

Publié le 07/02 à 12h30

Au micro de RTL-TVi, cette passagère témoigne:

“ Ils étaient plus d'une centaine, légèrement excités. Dans l'avion, ils se rebellaient. Ils se croyaient tout permis. Un des jeunes injuriait en Français et en Arabe l'hôtesse. Qui, dès lors, a appelé la police, qui a intercepté ce jeune. Cela n'a évidemment pas plu au reste du groupe: ils ont donc décidé de prendre le reste de l'avion en otage. Et ce, sans climatisation. Avec des bébés. Et des personnes âgées. Il y avait aussi d'autres jeunes dans cet avion: ils étaient de l'ULB. Et eux, ils étaient plus convenables. Ils ont même tenté de calmer les esprits. Mais en vain...

Bref, alors que ces jeunes de l'ULB, eux, ont été très corrects, les autres, les excités, c'est comme si Molenbeek prenait l'avion en otage: ils en étaient fiers, c'était une gloire pour eux. Nous, nous n'osions pas bouger. Nous avions peur. Je ne voyais comment nous allions nous en sortir... ”

La compagnie Ryanair n'a pas communiqué sur cet incident, mais selon les chaînes de télévisions RTL-TVI et RTBF, elle pourrait engager des poursuites contre les étudiants turbulents à cause des coûts générés par leur comportement.

Vous pouvez voir le témoignage de cette passagère en cliquant ici