Publié le Vendredi 7 Février 2014 à

Régions > Centre

Avec «vendre.be», un trio de la région du Centre veut concurrencer les grands sites d'annonces

Thibaut Wacquez

Vous faites peut-être partie du bon millier d’annonceurs déjà inscrits sur le site «vendre.be.» C’est peu mais ce site d’annonces, 100% wallon et né dans la région du Centre, entend bien mener la vie dure aux grosses locomotives comme eBay, Kapaza ou 2emain.be.


Bertrand Dessaintes propose un site 100% belge avec un actionnariat 100% wallon ou francophone.

Thibaut Wacquez

Bertrand Dessaintes propose un site 100% belge avec un actionnariat 100% wallon ou francophone.

Vous faites peut-être partie du bon millier d’annonceurs déjà inscrits sur le site «vendre.be.» C’est peu mais ce site d’annonces, 100% wallon et né dans la région du Centre, entend bien mener la vie dure aux grosses locomotives comme eBay, Kapaza ou 2emain.be.

L’un est d’Ecaussinnes, l’autre de Braine-le-Comte et le troisième, de Seneffe. C’est la rencontre entre Bertrand Dessaintes, Christophe Minne et Fabian Pinoy qui a donné naissance à vendre.be. Un site de petites annonces aux grandes ambitions. «À terme, nous entendons concurrencer les sites eBay, Kapaza ou 2emain.be et devenir le premier site de petites annonces en Belgique francophone.» Ni plus, ni moins, nous dit, sans ambages, Bertrand Dessaintes installé dans son bureau de la rue de l’Yser à Seneffe. Pas évident lorsqu’on sait que certains de ces sites accueillent près de 600.000 visiteurs par jour et proposent 3,9 millions d’annonces. Pas de quoi effrayer ce triumvirat, associé depuis 7 ans, et qui a déjà largement gagné ses galons dans les nouvelles technologies avec le site pret.be. «C’est devenu le site de référence pour les personnes à la recherche de crédit hypothécaire», explique le jeune quadragénaire.

L’association entre Bertrand (webmaster), Christophe (designer) et Fabian (assureur et financier) a donc déjà fait ses preuves. Dans la foulée, voici 5 ans, ils ont acheté le nom de domaine vendre.be. Il a été lancé voici quelques mois à peine. Désormais, le trio entend enclencher la vitesse supérieure et trouver les moyens pour se faire connaître. Mais d’abord, Fabian Pinoy insiste sur l’identité du site. Une griffe marketing pour ce Besonrichois (Besonrieux à La Louvière) de naissance.

«Tous les principaux sites de petites annonces sont aux mains de groupes étrangers: eBay est américain. Le rachat récent de 2emain.be par eBay, pour un montant estimé de 30 millions de dollars, en fait désormais aussi un site américain. Quant à Kapaza, c’est un site français. De notre côté, nous voulons proposer un site 100% belge avec un actionnariat 100% wallon ou francophone.»

Leurs atouts pour jouer dans la cour des grands pour l’achat et la vente de vos biens?

«Nous misons sur la beauté du design du site» nous dit fièrement Fabian en l’activant. De fait, c’est plutôt réussi. «Le site privilégie aussi la facilité d’utilisation. Tant pour l’inscription, la mise en ligne d’annonces que la mise en relation vendeur/acheteur. Dans cette relation, nous n’intervenons pas. Le vendeur est libre de choisir le moyen par lequel il veut être contacté (mail, téléphone…). Les gens se débrouillent et il n’y a pas d’enchère. Enfin, nous mettons en avant les nouvelles technologies comme les applications sur smartphone et les moyens de communication via les réseaux sociaux.»

Bref, notre trio du Centre sait déjà se vendre… Pour un site pareil, c’est bon signe.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent