Mis à jour le Mercredi 12 Décembre 2012 à

Régions > Centre > Actualité

La Louvière, proie des escrocs sur Internet

Olivier Henskens

Une jeune fille accepte de poser dévêtue devant sa webcam. Peu après, elle reçoit un message lui intimant de payer une somme d’argent si elle ne veut pas que sa photo soit diffusée sur Internet… Ce genre de cas, un nombre de plus en plus important de Louviérois y sont confrontés.


Attention face à vos écrans
! Les escrocs rôdent.

P.N.

Attention face à vos écrans ! Les escrocs rôdent.

À la police, on s’inquiète du nombre de plaintes pour escroqueries sur le net recueilli par les agents. Cette année, la porte-parole de la zone louviéroise, Cristina Iacono, en a relevé 53 : «  Escroquer sur Internet, que ce soit par E-mail ou via les réseaux sociaux tels que Facebook, c’est beaucoup plus facile que de monter tout un plan dans la réalité. Le cas de la jeune fille qui accepte de se dénuder est fréquent. Mais nous sommes confrontés à bien d’autres ruses de la part de ces escrocs. »

Par exemple, celle qui consiste à s’introduire dans l’ordinateur d’un autre et de bloquer son matériel : «  La victime est alors obligée de payer afin que le pirate débloque son PC. C’est très fréquent aussi, de même que les soi-disant jeux de loterie. »

Mais si les escroqueries explosent, d’autres phénomènes envahissent également la toile : «  Les injures et les menaces. En fait, escroqueries comprises, on a enregistré 71 plaintes cette année. En fait, Internet remplace un peu les lettres anonymes ou les tags. On ne reçoit pas plus de plaintes qu’auparavant mais désormais, les faits se déroulent sur la toile. »

Et si les réseaux sociaux semblent parfois un lieu où la liberté d’expression peut s’exprimer sans entrave, ce n’est pas le cas : «  C’est comme un lieu public. On ne peut pas mettre sur Facebook tout ce que l’on pourrait dire dans son salon. » La preuve, c’est que vous encourrez même des peines de prison. Pour des menaces, elles peuvent aller jusqu’à cinq ans.

Des faits à prendre très au sérieux. Ces derniers mois, de multiples suicides d’adolescents ont eu lieu un partout dans le monde suite à des arnaques de ce genre. Amanda Todd, notamment, avait frappé les esprits avec une vidéo décrivant son calvaire. Peu après, elle s’était suicidée.

Retrouvez un dossier complet sur les dangers du net dans la région du Centre dans La Nouvelle Gazette du 13 décembre.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent