Publié le Jeudi 28 Juin 2012 à

Régions > Charleroi

Charleroi: 30 millions pour la Cité des Métiers

Rédaction en ligne

Un accord est intervenu: la Cité des Métiers verra bien le jour à Charleroi, et on lui attribuera une enveloppe de 30 millions d’euros, soit 10 de plus que ce qui était prévu dans un premier temps.
La hache de guerre est enterrée. (DR)

La hache de guerre est enterrée. (DR)

Le projet de Cité des Métiers à l’UT a suscité quelques crispations à Charleroi et au-delà.

Pas sur le fond: tous partis confondus, on loue cette idée de rassembler sur un seul site les élèves de l’enseignement technique des Aumôniers du Travail et de l’UT.

Sur la forme bien, en revanche: les ministres CDH n’ayant pas goûté que leur collègue Nollet “ sorte ” le dossier dans la presse avant de leur soumettre. Tout cela est désormais oublié, promis, juré, craché. Et chacun s’en félicitera d’autant plus que, dans l’aventure, l’enveloppe a été gonflée de dix bons millions.

L’accord intervenu hier matin au gouvernement wallon prévoit en effet de consacrer 30 millions, contre 20 précédemment, à la rénovation-transformation de la barre Rouiller, sur l’Esplanade de l’UT, en cette Cité des Métiers de 30.000 mètres carrés. L’accord financier sera finalisé la semaine prochaine, avec l’intercommunale IGRETEC comme intermédiaire partiel (seulement pour les dix millions) ou total (pour les trente millions).

Deux de ces dix millions supplémentaires seront affectés à la rénovation du bâtiment des Aumôniers du Travail. Ce gonflement de l’enveloppe, et cette affectation partielle aux Aumôniers, étaient deux revendications des ministres CDH Marie-Dominique Simonet et André Antoine. Les Carolos du gouvernement, Jean-Marc Nollet et Paul Furlan, ne se sont bien évidemment pas opposés à la suggestion... Le second, hier après-midi, jouait les marieurs hilares. “C’est un beau métier, ministre de la Ville. Il m’a permis de marier Jean-Marc Nollet et André Antoine, avec Marie-Dominique Simonet et Rudy Demotte comme témoins. ” Bref, après avoir frôlé le divorce, les parents sont ravis: leur bébé va bien.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent