Publié le Mercredi 6 Juin 2012 à

Régions > Charleroi > Sports

Boxe - Miskirtchian, champion d'Europe au Spiroudôme, fait peur à ses adversaires

Rédaction en ligne

Alain Vanackère, le manager d’Alexander Miskirtchian, champion d’Europe des plume (entre 55,338 et 57,153 kg) le 28 avril au Spiroudôme, s’est déplacé au siège de l’Union Européenne de Boxe (EBU) pour rien. Son adversaire a refusé le combat prévu à Anvers...
Miskirtchian pourrait retrouver le Spiroudôme le 27 octobre.

Miskirtchian pourrait retrouver le Spiroudôme le 27 octobre.

Venu à Rome avec un bon espoir d’y enlever les enchères pour l’organisation de la défense du titre contre le challenger officiel Lee Selby le 21 septembre au Sportpaleis d’Anvers, Alain Vanackère s’est en effet vu communiquer la copie d’une lettre où le manager du champion de Grande-Bretagne et du Commonwealth annonce le désistement de son boxeur.

Ils ont vu les combats d’Alex sur cassettes, et ont dû se dire que venir le défier en Belgique comportait trop de risques, ” présume Alain Vanackère. “ Ils jugent sûrement plus prudent et plus intelligent de d’abord défendre deux ou trois fois le titre national. Mais en attendant notre championnat à Anvers tombe à l’eau. Il faut en effet compter deux bons mois pour recommencer toute la procédure avec un autre challenger, après l’avoir trouvé. J’ai donc pointé le 27 octobre dans mon agenda. Le Spiroudôme de Charleroi est en effet libre ce jour là... ” Lee Selby calfeutré dans sa tanière de Barry, au Pays de Galles, qui osera venir défier le Dinantais? “ Pas l’Ukrainien Oleg Yefimovich, qui est pourtant le suivant sur les listes de l’EBU. Cela m’étonnerait en tout cas, ” commente Alain Vanackère. “ Je pourrai vous en dire davantage dans une semaine ou deux. Mais on s’oriente peut-être vers une revanche contre le Français Sofiane Takoucht, que Miskirtchian avait précisément détrôné le 30 septembre à Charleville-Mézières. Après tout le combat avait été très serré, au point qu’un des trois juges, l’Allemand Arno Pokrandt, avait même pointé

en faveur du tenant du titre (115-113). Autrement dit Takoucht mérite sans doute une chance de récupérer son bien, que d’ailleurs il réclame. Même s’il sait que ce sera très difficile si c’est en Belgique. Mais encore une fois, la situation sera plus claire dans quelques jours, ” conclut Alain Vanackère.

Outre Oleg Yefimovich et Sofiane Takoucht, le Roumain Viorel Simion, challenger n°4 de l’EBU, le Norvégien Andreas Evensen, n°5, et l’Ukrainien Stanislav Merdov, n°6, peuvent théoriquement se montrer intéressés par l’opportunité de remplacer Lee Selby.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent