Publié le Vendredi 1 Juin 2012 à

Régions > Charleroi > Actualité

Tribunal de Charleroi: Maurizio a envoyé des milliers de mails à son médecin traitant!

Anne Dauchot

C’est à la fois une histoire d’amour et une histoire de fous... En 2007, Maurizio tombe éperdument amoureux de docteur Isabelle: il lui envoie des milliers de mails jour après jour. Elle dépose plainte pour harcèlement.
Photo News (prétexte)

Photo News (prétexte)

“ Depuis la mi-janvier, ça va mieux ”, souffle docteur Isabelle avec soulagement. Du coup, elle propose gentiment qu’on laisse tomber les poursuites pour harcèlement à l’encontre de Maurizio. Mais elle a vécu l’enfer...

Maurizio lui a envoyé des milliers de messages par mail. Des messages d’amour, le plus souvent, certains très romantiques, d’autres nettement plus crus.

Elle a reçu des photos de Maurizio, du moins des parties de son anatomie qu’il souhaitait particulièrement lui faire apprécier. Elle a aussi reçu des centaines de coups de fils, trois par semaine en moyenne, jusque décembre 2011, alors qu’elle lui avait fermement indiqué qu’elle ne souhaitait plus être son médecin traitant depuis... septembre 2007.

Bon... Maurizio n’est pas venu à l’audience pour s’expliquer. Il est malade. Pour son avocate, Me Elena d’Agristina, “ ce n’est pas plus mal. Il souffre de graves problèmes psychiatriques: on parle de schizophrénie, de décompensation paranoïde. Bref, il admet avoir envoyé des milliers de messages trop explicites à docteur Isabelle, certes, mais ne voit pas où est le problème... ”

Heureusement, depuis le début 2012 Maurizio a un nouveau médecin et un nouveau traitement médicamenteux. Il semble avoir oublié jusqu’à l’existence de docteur Isabelle, qui s’en félicite..

Le substitut Marie-Hélène Mascart plaide pour l’internement: “ On ne peut pas compter uniquement sur sa bonne volonté pour qu’il prenne ses médicaments. Il faut qu’il soit encadré ”. Me D’Agristina opine et insiste: “ Il n’a jamais été violent. Juste amoureux... ”

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent