Publié le Jeudi 26 Avril 2012 à

Régions > Centre > Sports

Le déséquilibre entres grands et petits clubs se marque de plus en plus chaque saison

Rédaction en ligne

À la fin de cette saison, force est de constater que de nombreuses équipes descendantes sont issues de “ petits ” clubs. La question est posée: ne va-t-on pas voir disparaître, les uns après les autres, les petits clubs, qui pourtant, font le charme du ping?
Vers la fin des petits clubs en ping ? F.G.

Vers la fin des petits clubs en ping ? F.G.

Tout pongiste sait que lorsqu’il joue un match important contre une équipe provenant d’un grand club, il risque de voir débarquer des joueurs qui officient généralement un ou deux étages plus haut.

Finalement, cela crée un gouffre entre équipes issues de grands et de petits clubs. En fin de saison, cela se vérifie dans les chiffres. Force est de constater que beaucoup plus d’équipes de “ petits clubs ” finissent par descendre.

De nombreux dirigeants nous parlent régulièrement d’une règle qui était d’application, il y a plusieurs décennies, à savoir que lorsqu’un joueur avait officié cinq ou six matchs dans une division, il pouvait encore monter de division mais plus descendre. Ceci équilibrerait mieux le rapport de force entre équipes.

Sur les 18 clubs de la région du Centre, suite à notre petit sondage, 15 sont favorables à cette mesure. Mais, hélas, il semble que ce ne soit pas suffisant, puisque les grands clubs disposent de plus de voies lors du vote!

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent