Publié le Dimanche 22 Janvier 2012 à

Régions > Charleroi > Actualité

L'aéroport de Charleroi risque d'être paralysé par la grève nationale du 30 janvier

M-G.D.

La grève générale, programmée le lundi 30 janvier, n’épargnera sans doute pas l’aéroport de Bruxelles-Sud Charleroi. Tout est mis en œuvre pour que les passagers ne restent pas sur le carreau...
Les accès vers le BSCA seront sans doute bloqués. (Archive)

Les accès vers le BSCA seront sans doute bloqués. (Archive)

Les compagnies aériennes de l’aéroport carolo ont été officiellement informées que le 30 janvier risquait d’être un lundi “ sans ”. Les accès vers l’aéroport seront vraisemblablement bloqués. Le scénario est en tout cas confirmé de source syndicale. Il devrait aussi se vérifier à Liège et à Zaventem.

Je peux comprendre les motivations des syndicats: la population paie aujourd’hui un lourd tribut sur l’autel de la spéculation financière. Même si mon rôle est de pérenniser l’aéroport et de poursuivre son développement... ” déclare Jean-Jacques Cloquet l’administrateur-délégué de BSCA.

Tout sera mis en œuvre pour éviter aux passagers d’être pris en otages de la situation. En cette période de l’année, près de 12.000 voyageurs foulent quotidiennement le tarmac carolo. Une centaine de vols sont programmés chaque jour.

Information a donc été faite aux compagnies aériennes présentes à Charleroi que l’aéroport risquait d’être paralysé le lundi 30 janvier. Celles-ci relaient dès à présent le message auprès de leurs passagers. Les compagnies, comme Ryanair ou Jetairfly, qui disposent d’avions basés à Charleroi, sont en train d’étudier les dispositions à prendre.

Même si BSCA risque d’être coupé du monde, la sécurité, comme le prévoit la procédure, sera assurée. Les pompiers, notamment, seront à leur poste.

Le terminal ne baissera pas le rideau non plus. On assurera l’accueil des voyageurs distraits et/ou restés sourds aux canaux d’informations qui se présenteront quand même à l’embarquement.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent