Publié le Lundi 14 Novembre 2011 à

Régions > Sambre-Meuse > Actualité

Mort de Karine Papleux (38 ans) à Mariembourg: sept Couvinois renvoyés devant le tribunal

Rédaction en ligne

Les agresseurs de Karine Papleux (38 ans), décédée à la fin août 2010, viennent d’être renvoyés devant le tribunal correctionnel de Dinant par la chambre du conseil, révèle ce lundi La Nouvelle Gazette de l’Entre-Sambre et Meuse. Ils seront sept sur le banc des prévenus, poursuivis tantôt pour vol, tantôt pour viol, tantôt pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
(photo DR/LEF)

(photo DR/LEF)

Sept jeunes gens de la région de Couvin viennent de faire l’objet d’une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel de Dinant pour leur implication, à des degrés divers, dans le vol, le viol et les coups et blessures ayant involontairement entraînés la mort de Karine Papleux, à la fin du mois d’août 2010. En toute logique, ils devraient comparaître devant un juge au début de l’année 2012.

Parmi les sept Couvinois visés par la citation, quatre ont tenu les principaux rôles dans la dramatique nuit du 25 au 26 août 2010. Une nuit alcoolisée, au cours de laquelle ils s’en sont pris tour à tour à Karine Papleux, une mère de famille âgée de 38 ans résidant dans un appartement de la rue Dauphine, à Mariembourg (Couvin).

Des quatre principaux inculpés, deux (Olivier D. et Mathieu J., 22 ans) le sont pour le viol. Deux autres (Olivier S. et Julien C., 24 ans) sont inculpés de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Tous sont désormais en liberté conditionnelle, en attendant leur procès en correctionnelle.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent