Publié le Mardi 16 Août 2011 à

Régions > Charleroi > Actualité

Charleroi: Marbie, la comédie a failli mal tourner

Rédaction en ligne

La scène qui s’est déroulée samedi n’était pas inscrite au scénario du film Marbie Star de Couillu les 2 églises, une production originale tournée dans la région. Et pour cause. Il aura suffit de quelques papiers administratifs “ oubliés ” pour faire capoter la journée de tournage prévue sur les bords de l’eau à Hourpes.
Photo Thierry Portier

Photo Thierry Portier

“ Nous avons reçu une autorisation pour tourner à l’écluse numéro 5 ”, explique Dominique Dubuisson, le producteur du film, “ le problème, c’est que nous avons oublié de mentionner les écluses 4 et 6 ”. Un oubli qui n’est pas passé inaperçu dans le chef du fonctionnaire du SPW (Service Public de Wallonie).

Renato Vicenzot, chef de section de la Haute-Sambre, n’en démordait pas samedi. “ L’équipe du film a reçu une autorisation de principe. Je leur ai demandé de me fournir d’autres documents pour pouvoir filmer les façades; de prendre contact avec les pompiers pour pouvoir filmer les actions sur l’eau; et de faire une demande pour pouvoir circuler sur le chemin de halage. Ils ne m’ont fourni aucun de ces documents. Moi, je vise la sécurité, c’est donc normal que je fasse interdire le tournage ”. Le règlement, c’est le règlement. Renato Vicenzot semblait déterminé. “ S’ils continuent le tournage, je ferai appel à la police pour les faire dégager ”.

Le divorce était donc prononcé entre les différents protagonistes, chacun campant sur ses positions. L’aide providentielle du bourgmestre, Philippe Blanchard allait mettre fin aux palabres. “ Rien n’est rose et violette sur un tournage ”, commentait Dominique Dubuisson après la bonne nouvelle, “ fallait-il pour autant nous faire perdre une journée de travail soit l’équivalent de 10.000 euros? ”. Finalement le tournage a repris son cours mais avec quelques heures de retard et au cinéma chaque minute compte...

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent