Publié le Jeudi 14 Septembre 2017 à

Actualité > Belgique

La lutte contre les incivilités dans les communes wallonnes: ça fonctionne!

Christian Carpentier

Une enquête exclusive de l’Union des villes et communes de Wallonie lève le voile sur ce que les entités font en matière de lutte contre les incivilités

Exclusivité Sudpresse

Vincent Rocher

Les mégots jetés par terre. Les déjections canines. Les injures. Le tapage nocturne. L’affichage sauvage. Ce ne sont là que quelques exemples de ces petites incivilités qui minent le quotidien, dans bien des quartiers. Et que la Justice ne poursuit souvent pas ou plus, faute de temps et de moyens.

Depuis 2013, les communes peuvent les poursuivre. Et une enquête exclusive de l’Union des villes et communes wallonnes montre que cela fonctionne bien.

Ce sont de loin les infractions environnementales qui sont les plus réprimées (33 %), devant les problèmes de stationnement (12 %) et le tapage qui arrive à égalité avec les troubles liés aux animaux, le plus souvent les chiens (10 % chacune). Le manque d’entretien des propriétés privées, les dégradations en tout genre et les incinérations intempestives y sont bien représentées également.

Découvrez tous les détails de ce dossier dans nos journaux de ce jeudi ainsi que dans nos éditions digitales !

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent