Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Régions > Mouscron > Actualité

Meurtre d'Alfred Gadenne: l'auteur présumé du crime, qui aurait attendu sa majorité pour passer à l'acte, inculpé d'assassinat

Rédaction en ligne

L’homme suspecté d’avoir tué le bourgmestre de Mouscron se trouvait encore sur la scène de crime à l’arrivée de la police et des secours, a indiqué mardi après-midi Frédéric Bariseau, le premier substitut du procureur du Roi de Mons-Tournai, division de Tournai. Il a été inculpé d’assassinat.

Alerte info

Un individu âgé de 18 ans a été inculpé de l’assassinat d’Alfred Gadenne, survenu lundi soir à Luingne (Mouscron). Le bourgmestre de la cité des Hurlus a été égorgé alors qu’il s’occupait de la fermeture du cimetière de la localité. Quand la police est arrivée sur les lieux, le jeune homme, qui avait appelé lui-même les forces de l’ordre, se trouvait devant le cimetière. L’inculpé passera devant la chambre du conseil vendredi à Mons.

Le parquet de Mons-Tournai a indiqué mardi après-midi que la police et les secours avaient été appelés peu avant 20h00 au cimetière de Luingne, par le suspect lui-même. À 20h04, le décès de M. Gadenne était constaté. Un cutter, « qui pourrait être l’arme du crime », a été retrouvé sur les lieux.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire fédérale. Le corps a été autopsié dans la nuit et le parquet n’a pas donné d’informations sur le nombre de coups portés à la victime.

Le suspect placé sous mandat d’arrêt et inculpé d’assassinat

L’assassinat, soit un meurtre avec circonstance aggravante de préméditation, a été retenu par le magistrat instructeur après audition du suspect mardi après-midi. Le jeune homme, qui a frappé M. Gadenne à la gorge à l’aide, probablement, du cutter retrouvé sur la scène de crime, aurait prémédité son geste. Selon une source, il aurait d’ailleurs attendu sa majorité pour passer à l’acte afin de ne pas impliquer sa maman, employée à la Ville de Mouscron. S’il avait été mineur, elle aurait été civilement responsable des actes de son fils.

Son avocat commis d’office, Me Olivier Dupont, ne parle pas de vengeance mais « d’un drame qui s’est déroulé après un autre drame » et confirme que les informations divulguées dans la journée sont proches de la réalité. Le jeune homme estimait que M. Gadenne était responsable du licenciement de son papa par la Ville. Ce dernier, qui fut sergent volontaire au sein du corps des pompiers, avait mis fin à ses jours il y a un an.

L’enquête se poursuit et Nathan D. fera l’objet d’une expertise psychiatrique qui déterminera s’il est bien responsable de ses actes. Selon le parquet, il était très calme quand il a appelé la police, lundi vers 20h00, et quand celle-ci est arrivée moins de cinq minutes plus tard. Le jeune homme a suivi les policiers et a été interrogé par la police judiciaire fédérale à Tournai avant d’être présenté devant un juge d’instruction à Mons.

Lundi, il avait attendu le bourgmestre devant le cimetière de Luingne, où le suspect et la victime vivaient, car il avait lu dans la presse que le premier magistrat de la Ville ouvrait et fermait les grilles du cimetière chaque jour, selon plusieurs sources.

Alfred Gadenne avait 71 ans, il était bourgmestre depuis 2006.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent