69

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Sa Pinto et Mazzù s'expriment avant Standard-Charleroi: «J'accepte le statut de favori», dit le coach carolo

JV et MS |

Publié le Dimanche 10 Septembre 2017 à

Ricardo Sa Pinto (Standard) et Felice Mazzù (Sporting de Charleroi) abordent le choc wallon (ce dimanche à 18h) dans des positions diamétralement opposées.

Ricardo Sa Pinto prône la patience : « Au Standard, la pression est autre qu’à Charleroi ! »

La tension monte depuis le début de la semaine du côté de Sclessin. Les Rouches ne peuvent bâcler leur copie ce dimanche compte tenu de leur bilan comptable très décevant. « Personnellement, je ne ressens cependant aucune nervosité particulière », glisse Ricardo Sa Pinto. « Affronter Charleroi s’annonce compliqué, mais nous sommes préparés. »

Une sérénité qu’il relativise toutefois quand il évoque le dernier mercato du Standard. « Mes options sont réduites », concède-t-il en baissant la tête. « Si quelque chose arrive à Ndongala, j’ai Djenepo derrière, en défense Lavalée et, dans la ligne médiane en cas de soucis avec le trio Bokadi-Agbo-Marin, nous comptons Déom ou Cavagnera… Ces jeunes ne sont pas encore prêts pour jouer sous la pression actuelle. Mais qui sait, ils pourraient saisir leur chance. Le club a tenté de réaliser le transfert entrant de plus de joueurs mais n’y est pas parvenu. Je le comprends. J’aurais cependant eu besoin de plus de compétitivité dans l’équipe. Mais je suis content des joueurs mis à ma disposition. Nous avons cependant besoin de temps, de tranquillité pour travailler. On nous met la pression, mais il faut se souvenir que le championnat est un marathon. Patience. Nous serons dans le top 6, j’en suis convaincu. En face, tout le monde dit que Charleroi progresse. C’est vrai. Mais jouer au Standard et au Sporting n’est pas pareil ! A Charleroi, ils ont du temps pour instaurer une certaine stabilité. A Liège la pression est autre ! »

Felice Mazzù s’attend à une chaude réception : « Cette fois, j’accepte le statut de favori  »

L’entraîneur carolo ne craint ni stress ni peur dans le chef des siens ce dimanche à Sclessin : « On peut connaître cela quand on ne sait pas vers quoi on se dirige. Or, on sait clairement ce qui nous attend dans un tel match. On jouera donc selon nos valeurs habituelles. Nous sommes conscients que ce match tient particulièrement à cœur de nos supporters. Si on peut faire quelque chose, ce sera donc pour eux. Je m’attends à une pression d’entrée de jeu, comme c’est souvent le cas lors de n’importe quel déplacement puisque l’équipe qui reçoit veut prendre le match à son compte. »

Felice Mazzù admet ne pas maîtriser un paramètre : « De nouveaux joueurs seront alignés en face et il va falloir composer avec cela. Nous avons évidemment analysé tous les profils et notamment celui de Cop, qui avance pas mal de qualités. Le Standard a d’ailleurs bien recruté durant le dernier mercato. »

Chez les Zèbres, la victoire acquise dans la douleur face à Zulte Waregem va peut-être rebattre les cartes : « En fait, il ne nous avait manqué que les buts en première mi-temps. Si nous n’avions pas été menés au repos, je n’aurais sans doute pas fait de changements si tôt en cours de match. »

Une victoire à Liège romprait avec les habitudes zébrées : «On a gagné à Genk, c’est donc peut-être la saison des changements ? En tout cas, même si j’accepte et assume cette fois le statut de favori avant cette rencontre, vous verrez que la différence au classement ne se verra pas sur le terrain… »