Publié le Mardi 10 Janvier 2017 à

Régions > Sambre-Meuse > Actualité

Chimay: la «pêcherie Wauters» doit être rasée avant le 28 février

S.Po. et J.-L. P.

Plusieurs jugements ont ordonné la destruction d’un pavillon construit sans permis, à Rièzes, par l’ex-directeur de la régie foncière de Chimay. Ce mardi matin, le Collège communal de Chimay a donné jusqu’au 28 février à Gérard Wauters pour démolir complètement son « refuge de pêche ».


Gérard Wauters a fait démonter le toit de sa «
pêcherie
».

D.R.

Gérard Wauters a fait démonter le toit de sa « pêcherie ».

Ce soi-disant refuge de pêche, construit en 1998 dans le Bois de la Thiérache à Rièzes, ne respecte pas la législation en matière d’urbanisme. Gérard Wauters, son propriétaire, est bien placé pour le savoir, puisqu’il a longtemps été le « Monsieur urbanisme » de la Ville de Chimay.

M. Wauters avait jusque janvier 2014 pour abattre cette maison de campagne. Ce que le Riézois n’avait pas encore fait en novembre dernier...

Le toit est démonté

Suite à une réunion avec des représentants de la Région wallonne et de la Ville, un calendrier de remise en état des lieux a été établi.

Et M. Wauters semble s’y être tenu, puisqu’il devait démonter le toit avant la fin de l’année 2016, ce qu’il a fait.

Le Riézois a finalement jusqu’au 28 février prochain pour raser cette maisonnette de 58 m2 construite illégalement.

La Ville va malgré tout contacter un entrepreneur capable de raser cette « pêcherie », au cas où le propriétaire ne s’exécuterait pas.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent