Publié le Mercredi 1 Juin 2011 à

Régions > Sambre-Meuse > Actualité

Couvin: le Conseil d'Etat donne raison à Ingrid Buyck

..

Le Conseil d’Etat vient de suspendre l’exécution de la sanction de démission d’office infligée par la Ville de Couvin à l’encontre de sa secrétaire communale Ingrid Buyck. Celle-ci a déjà demandé à pouvoir réintégrer ces fonctions. Une nouvelle guigne pour Couvin.
Ingrid Buyck est tenace et obtient gain de cause (BTH)

Ingrid Buyck est tenace et obtient gain de cause (BTH)

Une nouvelle guigne pour Couvin, une victoire pour la secrétaire communale “ déchue ”, Ingrid Buyck. Elle avait été démissionnée d’office par une décision du conseil communal de Couvin prise le 29 janvier 2009, notamment parce qu’elle était suspectée de manquer de discrétion et de générer un mauvais climat au sein du personnel dont elle avait la charge à l’administration communale couvinoise.

S’estimant ”droite dans ses bottes ” et considérant qu’elle n’avait rien à se reprocher, Ingrid Buyck avait introduit des recours successifs, tant au Conseil d’Etat qu’à la Région Wallonne. Ici, on avait considéré que le recours de la secrétaire était “ recevable mais non fondé ”.

Le Conseil d’Etat vient de trancher: l’exécution de la sanction, adoptée par la Ville de Couvin, de démissionner d’office Ingrid Buyck, est suspendue. Même sort pour la décision du 23 novembre 2010 du ministre wallon des Pouvoirs locaux rejetant le recours introduit par Ingrid Buyck.

Il s’agit bien d’un arrêté de suspension et non d’annulation. Le Conseil d’Etat n’a pas encore statué sur ce dernier point.

Mais en attendant, Ingrid Buyck pourrait réintégrer ses fonctions à l’administration communale de Couvin. Elle a d’ailleurs demandé au bourgmestre Raymond Douniaux de pouvoir le faire illico. Contacts pris avec les avocats des parties respectives, elle ne réintégrera certainement pas ses fonctions avant une rencontre prévue mardi.

Le personnel communal couvinois va être informé cet après-midi de la décision du Conseil d’Etat. Certains employés ont déjà laissé entendre que, si Ingrid Buyck revenait, ils se feraient porter malades. Une ambiance dont Couvin a le singulier secret.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent