Publié le Mardi 31 Mai 2011 à

Régions > Charleroi > Actualité

Charleroi: la mère maquerelle avait engagé une gamine de 16 ans

E.Ma.

Délurée, la petite, qui affirmait: “ Il y en a qui aiment la randonnée, moi j’aime faire l’amour ”. Le tribunal a cependant estimé que cette “ émancipation ” de la jeune fille n’autorisait pas une patronne de lupanar a l’engager.

C’est Anthony, 26 ans, un ami de l’adolescente, qui l’avait mise en contact avec Marilyne, la patronne d’une luxueuse maison close située rue Tumelaire... en face du commissariat de police de Charleroi. “ À 16 ans, elle participait à des partouzes. Elle voulait travailler dans le milieu du sexe et tourner dans des films pornos. Quitte à coucher avec tout le monde, autant le faire pour de l’argent. Mais, je n’en ai jamais tiré profit. ”, avait dit Anthony à la présidente avec une belle franchise.

Il a été reconnu coupable de détournement de mineur mais, comme il n’avait pas d’antécédent judiciaire, il a bénéficié de la suspension du prononcé.

Marilyne, la mère maquerelle, contestait la prévention, affirmant avoir refusé d’engager la jeune fille quand elle avait appris qu’elle était mineure.

Le tribunal a pourtant jugé que la prévention d’exploitation de la prostitution d’autrui avec circonstance aggravante de minorité de la jeune fille était établie.

La présidente s’est fondée sur les déclarations de la jeune fille qui avait dit clairement qu’elle avait fait une passe et qu’ensuite, elle s’était sentie tellement mal psychologiquement qu’elle avait appelé Anthony pour qu’il la ramène chez elle. Le jugement souligne que les déclarations de la victime sont concordantes avec celles d’Anthony.

Comme Marilyne a déjà été condamnée à 1 an de prison pour tenue de maison de débauche en mars 2009, le tribunal s’est contenté d’alourdir cette peine d’une amende de 500€. En effet, Marilyne prenant de l’âge et souffrant de problèmes de santé, a pris sa retraite et a quitté le milieu de la prostitution.

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent