Publié le Mardi 12 Juillet 2016 à

Régions > Centre > Actualité

La folie des Pokémon Go a atteint le Centre: les dresseurs quittent leurs consoles pour jouer dans nos rues…

Céline Paquet

Partir à la chasse aux Pokémons à La Louvière, Binche, Braine-le-Comte et partout ailleurs en Belgique ? Une tout nouvelle application en réalité augmentée a été lancée la semaine dernière. Si elle est déjà téléchargeable non-officiellement, elle sera bientôt disponible gratuitement sur les Apps Store de vos smartphones.

Lors de vos balades en ville, il n’est pas rare de croiser de jeunes enfants ou adultes, la tête plongée dans leur téléphone… Sachez qu’à l’avenir, vous risquer d’en voir davantage, surtout à certains endroits. La cause de ce drôle de virus du « nez dans l’écran » : l’application en réalité augmentée « Pokémon Go ».

Cela faisait des mois que les adeptes des jeux vidéos attendaient la sortie de ce tout nouveau jeu au concept particulièrement innovant : «  Pokémon Go est un jeu en réalité augmentée  », explique Samuel M., gestionnaire de la page Facebook des fans belges et rédacteur pour le site d’informations « les players du dimanche ». «  C’est-à-dire que les gens doivent sortir dans la rue pour jouer. »

Dehors pour jouer !

Pour faire simple, les joueurs se transforment en véritables chasseurs de Pokémons (même s’ils préfèrent le terme « dresseurs ») et arpentent les rues à la recherche de ces petites bêtes aux pouvoirs divers. C’est en effet via les GPS et appareils photo intégrés à leur téléphone, que les « dresseurs » capturent leurs pokémons.

«  Cela crée une nouvelle dynamique  », enchaîne Samuel M. «  Nous sortons dans la rue et rencontrons les gens autour de certains monuments, ou dans les arènes. Nous nous affrontons ou échangeons des conseils dans la rue. Les gens bougent physiquement et sortent de chez eux. Ils ne restent plus cloîtrés derrière un écran.  »

Des milliers de Belges se sont déjà laissés séduire par ce jeu d’un nouveau genre, notamment dans notre région. Pourtant l’application n’est pas encore officiellement sortie chez nous. Selon différents sites spécialisés, la sortie officielle du jeu a été retardée en Europe suite à des soucis dus au succès inattendu de l’application.

Qu’à cela ne tienne, des milliers de Belges ont cherché à contourner les problèmes et se sont procurés une version du jeu, par ailleurs déjà disponible en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et aux États-Unis.

Ce qui attire ces « dresseurs » amateurs, c’est bien sûr le côté nostalgique de l’application. La majorité des joueurs ont entre vingt et trente ans… soit de jeunes adultes ayant grandi au côté de Sacha, Pierre, Ondine, Pikatchu, Togepi ou encore de la team Rocket !

Le nouveau jeu pousse les dresseurs dans les rues pour capturer des pokémons.

En dehors de l’obligation de sortir dans la rue, le jeu a le mérite de mettre en avant certains lieux emblématiques de nos régions. Les bâtiments, statues, fresques de la région deviennent des « Pokéstops » dans le jeu. Soit des zones où l’on peut dégoter toutes sortes de cadeau : des pokéballs, des potions pour soigner ses pokémons, etc. «  Je joue beaucoup à Binche, explique François Malak, jeune joueur. J’habite Buvrinnes, mais en dehors des zones urbaines on ne trouve pas beaucoup de Pokémon. L’avantage de ce jeu est qu’on peut découvrir ou redécouvrir la ville. On prend le temps de s’arrêter et de remarquer des monuments devant lesquels on est déjà passé sans vraiment y prêter attention.  »

Pokéball es-tu là
?

Un autre joueur, Sébastien Sirtoli, insiste sur la convivialité du jeu : «  D’habitude quand on joue à un jeu vidéo, on s’isole. Ici, on partage de bons moments avec des amis, en se baladant ensemble dans la rue. Par ailleurs, je suis dans l’informatique et je salue le travail technique derrière ce genre de jeu en réalité augmentée  ! »

Le phénomène est déjà national !

Seul petit bémol : l’application use à grande vitesse votre batterie de téléphone.

Attention aussi au danger qu’il peut représenter : rangez vos téléphones sur la route, comme le précisent plusieurs de nos interlocuteurs ! Pokémon au volant…

Faites de lanouvellegazette.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent